Dépendance affective / Marguerite

La dépendance affective est-elle une cible qui peut être traitée par l’EMDR ?

Mettre en signet le permalien.


3 Réponses pour Dépendance affective / Marguerite

  1. Ed Le 12 Avril 2006 dit :

    Je me suis bcp aidé dê livres : les femmes qui aiment trop et oser être soi-même ou comment se libérer de la dépendense affective. L’emdr que j’ai pratiqué également apporte bcp. cordialement.

  2. René Cttp34 dit :

    Dans la dépendance affective l’approche systèmique présente le sujet comme pris dans une situation paradoxale, c’est-à -dire une situation o๠il ne trouve pas de solution, il n’a aucun choix possible y compris celui de ne pas choisir qui est un choix comme un autre. Il est en fermé dans un système « pathologique », un système étroit, fermé, rigide.
    *1) On peut commencer par déconstruire les forces qui caractérisent la pathologie de ce type de systéme, on fait un tissage cognitif pour employer une autre terminologie. « Si vous êtes aussi éprise de cet homme c’est qu’il a des qualités que vous lui reconnaissez et qui vous sont indispensables ». Peut-être que déjà  il va y avoir une faille qui s’ouvre dans ces convictions, du type il me parle mal en public, il m’a coupée de tout mes amis etc.
    *2) Ensuite on travaille sur le monde extérieur, à  la recherche de ressources personnelles, de réussites propres sociales affectives, à  la recherche de satisfactions qui viennent d’un autre endroit que cet amour excessif, cette pensée unique ; le travail, le enfants etc.
    *3) En plus on peut donner une explication qui n’explique rien du tout, mais qui permet au sujet d’avoir le sentiment de ne pas être totalement soumise à  son symptôme (Fisch). Par exemple on peut trouver dans sa famille d’origine, soit le même comportement, soit un comportement inverse, une mère qui a quitté le foyer peut-être mais on souligne que cela lui a donné une valeur qui est que la famille est quelque chose de trés important pour elle , quelque chose qui mérite de se sacrifier. On reléve la force morale que sous-entend l’abnégation pour une mère.
    *4) Un autre point concerne la façon dont la relation a commencé. Parfois elle n’était pas admise par la famille ou bien elle s’est mise en mènage pour fuir une ambiance familliale insupportable, un père violent, abuseur peut-être, mais dans les deux cas, la façon dont elle s’est lancée dans cet amour est quelque chose de trés beau, trés romantique, trés passionnel. Malheureusement ce n’est pas de sa faute si elle a été trompée sur la marchandise. Manifestement cet homme n’a pas tenu toutes ses promesses, et elle ne peut ni supposer qu’elle est responsable de tout ce qu’il se passe dans le monde, la guerre en Irak ou le fait que cet homme a la légèreté qui est la sienne, ni ressentir une culpabilité par rapport à  ses parents qui l’avaient mise en garde. A l’époque, dans les circonstances qu’elle a décrite, vous ne voyez pas comment elle aurait pu pas agir autrement.
    **L’EMDR permet de presenter tout ça avec le travail sur le tissage cognitif, avec cet aller-retour entre ce que les paroles, la rationnalisation secondaire presente et ce qui se passe au niveau affectif, au niveau émotionnel, au niveau du corps, donc aussi au niveau de l’inconscient, tout ça pour une recherche de la « vigilence gènèralisée » selon l’expression de Roustang (« Qu’est-ce que l’hypnose »).
    **Je pense qu’on peut trouver d’autres façons d’aborder ce genre de situations mais qu’il faut respecter deux ou trois règles :
    — Ne pas rester sec. La patiente doit avoir l’impression, la certitude que son affaire est quelque chose de banal. Il n’y a pas qu’elle qui souffre d’un truc extraordinaire.
    — Ne pas plonger dans une sympathie improductive si la souffrance de cette situation ravive des douleurs difficiles à  vivre pour le thérapeute.
    — Considérer l’inconscient au sens Jungien ou Ericksonien c’est-à -dire comme quelque chose qui lui veut du bien et qui sait parfaitement ce dont elle a besoin. Autrement il faut avoir une foi immense en la nature et dans les ressources profondes et les capacités personnelles des gens.

  3. Mekey Le 18 Octobre 2006 dit :

    Bonjour ! Voici mon histoire Je suis un homme dans la cinquantaine et j’ai fréquenté dernièrement une femme de mon âge qui au début tout était formidable,romantique,douce,intentionnée,bref tout pour être heureux.Elle est très cultivée et travaille dans le domaine publique mais je remarquais que lorsque nous sortions elle était distante et ne me prenait pas le bras ni la main et moi comme de raison je lui prenait la main ou le bras ça ne durait pas très longtemps et presque pas de dialogue c’est comme si elle était perdue dans ses pensées.Je remarqué aussi son regard insistant auprès des hommes quelque soit l’âge il n’y avait aucune différence .Il faut que je vous dise aussi que nous abittions pas dans la même région et que la distance étaient grande mais J’avais confiance en elle et c’était réciproque.Dans son univers ses amis étaient composés de 90% d’hommes et très peux d’ami de femmes .Elle disait qu’elle aimait s’occuper de gens très peu scolarisés et très peu de moyens pour essayer de leur donner un peu de bonheure et je lui ai dit de s’occuper de soi même avant tout ce beau monde parce que elle avait traversé une période difficile.Elle disait qu’elle était heureuse dans tout ca. Lorsque nous fesions l’amour après elle était distante et semblait perdue dans ses pensée et voulait que je m’appuyait la tête sur sur son ventre et qu’elle était bien. puis un jours j’ai remarqué que son comportement avait changer, téléphone mystérieux et ne voulait pas que je fasse du bruit et me faisait signe de ne pas parler alors je lui demandait pourquoi et je n’obtenais pas de réponse .Un jours qu’elle était en visite chez moi elle a appelé un couple d’ami a venir chez moi sans me le demander et je ne les connassais pas et ce couple ne se fréquentait pas non plus simplement des amis et j’ai commandé le souper du restaurant et pendant que je me préparais a aller chercher le souper elle dit a son amie de femme d’aller chercher le souper avec moi et que elle et son ami allait préparer la table .Je suis rester surpris de sa demande et j’ai dit que j’étais ok pour aller le chercher tout seule.Après elle a resté choquer une partie de la soirée.Une autre fois alors que j’était chez elle le même couple d’ami sont venuent et la j’ai remarqué encore des choses qui ne se faisait pas entre ami,il la flattait dans les cheveux,le corps, la prend par les hanches et quand a elle je l »ai vu passer sa main sur ses fesses et tout ca en pensant que je ne la voyait pas et lorsqu’il sont partis a la fin et on s’est dit aurevoir et la ça été l’encolade serrer dans les bras et les claque sur les fesses ,J’en revenait pas du tout. Et souvent lorsque je lui téléphonait il y avait toujours du monde chez elle et en partie c’était des hommes mais je lui faisait confiance .Je lui parlait de la situation quelquefois et me disait que je me faisais des scénarios pour un rien et je me sentais manipuler des fois.quand je commencais a poser des questions sur les rapports qu’elle avait avec l’un ou l’autre elle me demandait tout bonnement si je voulait mettre fin a la relation. Une autre fois on n’est sorti aller magasiner j’ai été surpris de voir son comportement envers les hommes,les touchait les frôlait avec ses seins et quelques fois les hommes la suivait et j’ai eu des discutions avec elle mais et encore la elle me disait que j’avais un problème .Mais je crois que c’est elle qui a un problème et elle le sait et ne veux pas le reconnaitre .Elle m’a déja dit qu’elle avait suivie des thérapies et que sa mère ne lui avait pas donnée de l’amour quand elle était jeune et que sa mère etait froide.alors la dernière fin de semaine j’ai voulu aller passer le weeken chez elle ,elle a refusé elle ne voulait pas que je me rende chez elle pas avant le dimanche matin et je lui ai demandé pourquois et elle m’a dit que ce n’était pas de mes affaires et la je lui ai dit que j’avais droit a une explication et c’est a ce moment qu’elle m’a encore demandé si je voulais metter fin a notre relation et j’ai dit oui.Je me suis senti forcer de le faire et mantenant elle me fait porte le blâme sur moi.J’ai lu quelque articles sur la dependance effactive et je crois que j’ai été rien qu’un numéro parmi tant d’autre.Je crois aussi que sa dépendance est du côté sexuel. J’aimerais obtenir des réponses a tout ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *