Définition de l’EMDR

Qu’est ce que l’EMDR? EMDR est un sigle américain qui veut dire Eye Movement Desensitization and Reprocessing, soit en français Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement (de l’information). C’est une très grande découverte faite en 1987 aux Etats-Unis dans le domaine des psychothérapies, par une américaine, Francine Shapiro. Cette psychologue est aujourd’hui membre du Mental Research Institute de Palo Alto. Elle a obtenu en 1994, pour sa découverte, l’un des plus grands prix scientifiques des USA : the Award for Distinguished Scientific Achievement in Psychology. En juin 2002, Francine Shapiro a reçu la plus prestigieuse distinction : le Prix Sigmund Freud décerné à la fois par l’Association Mondiale de Psychothérapie et par la ville de Vienne.


• Originalité de l’EMDR

L’EMDR utilise une méthode vieille comme le monde, l’attention bifocale de la personne sur elle-même, ce qui veut dire qu’à la fois, elle revit son problème dans tout son corps, parfois avec beaucoup d’émotion et à la fois elle considère ce qui se passe en elle au cours de cette reviviscence. Ceci n’est donc pas à proprement parler original, puisque la méditation utilise le même moyen. Ce qui l’est davantage, c’est l’utilisation d’une stimulation concomitante bilatérale (de chaque coté du corps) alternée par des mouvements oculaires ou un toucher ou des sons, en même temps que la personne revit son problème comme décrit ci-dessus. Nous savons que ces stimulations remettent en route le retraitement des informations dysfonctionnelles à l’origine des troubles.

• Effets de l’EMDR

L’EMDR mobilise un processus naturel de guérison psychique analogue à ceux qui, par exemple, permettent la cicatrisation de l’organisme après une coupure.

L’EMDR remet en route des processus bloqués. Les émotions et les représentations se séparent. La personne ne souffre plus quand elle repense à l’événement traumatisant.

L’EMDR n’efface pas le passé, mais il ne fait plus mal. L’estime de soi remonte.

Les symptomatologies anxieuses, phobique ou dépressives sont considérablement réduites.

L’EMDR est applicable avec de très bons résultats aussi bien pour les enfants que pour les adultes. En matière de traumatismes psychiques les études contrôlées montrent 80% de taux de guérison.

•Comment ça marche ?

En demandant au patient une attention bifocale, c’est-à-dire de considérer ce qui se passe en soi en même temps qu’il revit le trouble passé et en développant un protocole de travail spécifique à l’EMDR, le thérapeute remet en route le processus naturel de retraitement des informations dysfonctionnelles, qui était bloqué. Une information est considérée comme dysfonctionnelle si un stimulus appelé pour la circonstance déclencheur, entraîne une réponse inadaptée. Pas plus que pour les autres thérapies, personne ne peut dire dans le détail comment l’EMDR marche. Plusieurs hypothèses ont été faites. Dans le cadre restreint du présent article, il faut signaler principalement le parallèle qui a été établi entre les mouvements oculaires utilisés en EMDR et ceux qui interviennent spontanément au cours du rêve. On appelle cette phase REM, ce qui veut dire en anglais, Mouvement Rapide des Yeux. De nombreuses études prouvent que le sommeil et le rêve interviennent dans les processus de mémorisation.

• L’EMDR est un changement de paradigme

Ceci veut dire que notre conception de la pathologie et des moyens de la traiter a radicalement changée depuis l’avènement de l’EMDR. Ce changement de conception était déjà contenu dans les différentes approches qui précédaient, par exemple celles des thérapies comportementales et cognitives, qui s’appuient sur l’expérimentation, la recherche et la réflexion qui accompagnent l’observation scientifique des phénomènes.

La pathologie est désormais conçue comme un désordre non seulement psychologique, mais affectant un ensemble psycho-neuro-physiologique. Mais surtout désormais on considère que la personne dispose de moyens naturels de traitement et de guérison des traumatismes psychiques, analogues à ceux qui permettent la cicatrisation d’une plaie. Le traitement EMDR en tiendra compte et se servira donc de la stimulation bilatérale alternée (motricité et neurologie), pour relancer ces processus naturels. Ainsi il pourra retraiter des représentations (niveau psychologique) dysfonctionnelles puisque leur évocation entraîne des réactions émotionnelles neurovégétatives (niveau somatique et comportemental) incompatibles et inadaptées avec la situation actuelle du sujet.

La guérison souvent rapide de la symptomatologie quand il s’agit de traumatismes simples et l’accélération des traitements conduit à remettre en cause certains à priori, comme : « c’est la parole qui guérit » ou bien : « Il faut beaucoup de temps pour guérir ». Avec l’EMDR, on se rend compte que la parole comme les décharges émotionnelles sont dans la grande majorité des cas insuffisantes à apporter la disparition des symptômes, même si souvent elles soulagent et parfois entraînent des prises de conscience véritablement curatives. En s’efforçant d’accéder à une véritable compréhension scientifique de la pathologie, la thérapie EMDR essaie de s’abstraire au maximum des aspects aléatoires des phénomènes de guérison observés parfois dans l’exercice d’autres thérapies. Il est alors prouvé que : Le temps de guérison ne dépend que de la justesse des solutions (compréhension et mise en œuvre) apportées par le thérapeute au problème du patient.

En cela nous pouvons affirmer que l’EMDR signe définitivement un changement de paradigme apporté par aux sciences humaines.

• Applications de l’EMDR

Initialement, l’EMDR ne concernait que le domaine des traumatismes psychiques. Ces troubles sont très difficiles à guérir par des soins médicamenteux ou psychologiques. Or ils sont parfois résolus définitivement en quelques séances par cette méthode. Une expérience traumatique grave provoque l’interruption du fonctionnement normal du système neurologique et psychologique de traitement de l’information. Celui-ci est nécessaire à la résolution et à l’assimilation de l’évènement traumatique. Or le traumatisé après un choc très grave, ne peut incorporer l’événement comme il le fait habituellement. La thérapie EMDR stimule les mécanismes neurologiques accélérant le « re-traitement » du vécu traumatique et son assimilation. Un individu sévèrement agressé pourra se souvenir de cet événement passé sans ressentir tout le poids des émotions négatives. Le passé ne fait plus mal.

L’EMDR a permis une meilleure compréhension des problèmes psychiques. Des recherches ont été entreprises pour pouvoir traiter, de nombreuses autres problématiques comme les problèmes névrotiques, les phobies, les dépressions, etc. Mais de nombreux cas restent encore irrésolus. Les phénomènes psychologiques malgré la formidable avancée permise par l’EMDR demeurent toujours complexes et trop souvent impossibles à résoudre. L’EMDR n’est et ne sera sûrement jamais la panacée. Enormément de travail de recherche reste à faire. Les résultats, toutefois, sont encourageants, même si beaucoup de difficultés subsistent.

• Formations à l’EMDR

En France, la formation à cette thérapie est organisée uniquement par l’Institut d’EMDR-France. Réciproquement EMDR-France peut organiser des formations dans d’autres pays et régions francophones du monde, par exemple : le Québec. Si vous désirez en savoir davantage à ce sujet il est bon de vous reporter au site de EMDR-France à savoir : emdr-France.org. L’appellation EMDR étant légalement protégée, EMDR-France dispose actuellement du seul institut autorisé à dispenser des formations de thérapeutes pouvant se réclamer du titre de praticien EMDR. Il est bon que vous appreniez à vous y retrouver. Vous y lirez avec profit l’avertissement qui y figure. Vous apprendrez également les distinctions à faire entre différentes catégories de spécialistes : psychologues, psychiatres, psychanalystes, psychothérapeutes et surtout à quoi ressemble une véritable thérapie EMDR.

Mettre en signet le permalien.


19 Réponses pour Définition de l’EMDR

  1. Commentaire original du 8/05/06 / Philippe dit :

    Bonjour,

    que pensez-vous de l’IMO (Intégration par les Mouvements Oculaires), parvenue en France grâce à  votre ami le Dr François BONNEL premier président d’EMDR France, et qui semble avoir une efficacité remarquable et dont vous ne pouvez pas être indifférent ?

  2. Réponse originale du 20/05/06 / Bernard dit :

    François Bonnel a amené l’EMDR en France en 1994 et il a créé la SFEMDR ou société française d’EMDR qui a été dissoute en 2002. Il a également amené en France la thérapie d’impact et l’IMO. Après la découverte de Francine Shapiro, plusieurs personnes ont essayé de créer une thérapie originale basée sur les mouvements oculaires. Certaines sont de purs plagiats, d’autres comme l’IMO, sont plus originales. L’IMO associe aux mouvements oculaires la PNL. En quelque sorte c’est de la PNL pratiquée avec des mouvements oculaires. Cette thérapie revendique de bons résultats qui sont probablement dus aux mouvements oculaires. Mais elle n’a pas à  ma connaissance, fait l’objet d’études contrôlées comme ça a été le cas pour l’EMDR qui me paraît être la base scientifiquement prouvée et appliquée du phénomène.

  3. Commentaire original du 26/08/06 / Clô dit :

    Pensez-vous que l’EMDR puisse servir dans un travail de deuil ?

  4. Réponse originale du 5/11/06 / Olivier Obled dit :

    A titre d’information, voir le dernier numéro (novembre-décembre 2006) du magazine Nexus (nexus.fr) dont voici un résumé de l’article : « PSYCHOLOGIE communication post-mortem induite une nouvelle thérapie contre le chagrin Un psychologue américain, Allan Botkin, a mis au point une technique thérapeutique à  base d’EMDR et de communication avec les défunts. Hallucination ou rencontre réelle ? En tout cas, la guérison est au rendez-vous. » qui traite du problème en titre. Cordialement. olivier.obled@free.fr

  5. Delphine dit :

    Complètement "séduite" par l’EMDR… Après 5 ans de boulimie, trouble du comportement alimentaire, sans confiance en moi, déprimée, je retrouve la joie de vivre !! L’EMDR me libère de cette affreuse dépendance et de mes maux de manière hallucinante ! J’avais pourtant suivi une thérapeute, une psy, une nutritionniste, … et là  en 4 séances, je suis déjà  une autre … à  nouveau moi. Celle qui me manquait depuis 5 ans. Je ne peux que conseiller les personnes qui doutent d’essayer au moins une fois.

  6. saint patrick dit :

    bonjour, je voudrai savoir si l’EMDR se pratique sur les enfants ,( à  partir de quel âge ? ) ayant des troubles d’apprentissages , des troubles de comportements avec retard de langage; c’est le cas de mon enfant, actuellement il est suivi pour sa rééducation par un psychologue, un pédopsychiatre , une orthophoniste, une psymotricienne. Merci d’avance de votre reponse.
    Saint Patrick.

  7. Isa dit :

    Bonnjour,
    Je voudrais savoir s’il est possible d’utiliser l’EMDR (ou une technique dérivée) pour améliorer la mémorisation lors de l’apprentissage des langues étrangères ? Merci.

  8. Nel dit :

    Bonjour , je suis du québec et je m’apprète à  débuter une thérapie EMDR pour mes compulsions alimentaires qui durent depuis 10 ans . Je vie l’enfer , j’ai peur d’être rejetée sans arrêt , je m’isole , je ne suis pas bien dans ma peau. J’aimerais beaucoup parler à  cette Delphine qui mentionne que ça a fonctionné pour elle. Alors Delphine , j’attend ton message . Si tout autre personne qui a guéri de problèmes alimentaires avec le EMDR désire en parler , j’aimerais beaucoup aussi …… J’ai hâte de voir ce qui se passera pour moi. Première rencontre Mardi !! ( on est dimanche ) Nel

  9. guitton dit :

    opérée d’un cancer du pancréas il y a 1 an j’aimerais avoir des références
    de personnes du même cas et quelle thérapie elles ont fait avec succés. merci

  10. David dit :

    Ayant des troubles anxieux depuis plus de deux ans ( émétophobie), j’ai tenté presque tout, et ayant entendu parler de l’EMDR, je voudrais savoir si elle serait sucéptible de m’oter toutes mes inhibitions ridicules ( controle de nourriture, crises d’angoisse, peur des transports….
    Merci d’avance

  11. jackote dit :

    bonjour, je suis à  ma 4e séance d’EMDR, il y a du mieux mais les jours qui suivent la séance sont très éprouvants. Les angoisses reviennent. C’est une thérapie qui me secoue beaucoup. Est- ce- normal?

  12. zephira dit :

    Bonjour, j’ai été victime d’inceste dans ma jeune enfance qui m’a séparé de ma famille car placé en isolement total dans un foyer ou j’y ai vécu de la violence,donc séparation de ma mère, frères et soeurs; et à  l’adolescence j’ai développer des crises du comportements, de la violence, accompagnées de crises d’épilepsies. Je n’ai jamais été convaincus que le rapport était probant mais sous les conseilles d’un psy de faire des séances d’EMDR me soigneraient sà»rement. J’aimerai réellement essayé car si mon épilepsie c’est atténuée avec les médicaments il n’empêche qu’elle est toujours présente sous forme d’absences répétées quand ce n’ai pas des angoisses. Pensez-vous que tous ces traumatismes profonds qui sont en moi depuis tant d’années seront réellement soulagé ? Car j’ai quand même 43 ans il est peut-être trop tard. Merci Très cordialement.

  13. sylvie dit :

    les crises d’épilepsie peuvent elles être soignées pas l’EMDR ?
    Cordialement

  14. Pingback : Qu’est ce que l’EMDR? | Hypnose Ericksonienne, Thérapies Brèves, Naturopathie ------------------ Valérie-Geneviève Peltier

  15. Pingback : La psychothérapie EMDR expliquée par l’anatomie psychique | EMDR Revue – Théorie et clinique thérapeutiques

  16. Pingback : L’EMDR « Trans-Formation & Vie

  17. Abbasi dit :

    13 Janvier 2007 : Que pensez-vous du tanipg ? Quand Francine Shapiro a de9couvert l EMDR en 1987 elle pensait que seuls les mouvements oculaires permettaient un retraitement de l information. Plus tard au cours des diffe9rentes e9tudes et recherches, elle s est rendu compte que les sons ou les tapotements (le tapping) avaient le meame effet, et permettaient aussi un retraitement et une inte9gration neuro-e9motionnelle par la stimulation des 2 he9misphe8res du cerveau. Le nom EMDR ayant e9te9 de9pose9, il a e9te9 conserve9. Au regard des connaissances d aujourd hui, si l on devait donner un nom e0a0 cette the9rapie, elle s appellerait : reprocessing the9rapie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *